Loger et accompagner les Réunionnais

19 logements vendus

213 logements neufs

994 logements attribués

Loger les Réunionnais

Depuis 1985, la SEMADER s’est consacrée à la création d’une offre de logements neufs accessibles à une population souvent défavorisée et issue de RHI (résorption de l’habitat insalubre).

Son histoire est marquée par l’accompagnement des projets résidentiels des familles aux revenus modestes. Elle a ainsi été la première SEM sur l’île à proposer l’accession sociale à la propriété en développant, dès les années 1990, le dispositif LES (logement évolutif social) qui a permis à plus de 3000 familles réunionnaises d’acquérir leur propre logement.

La SEMADER a ensuite développé le Prêt Social Location-Accession (PSLA) et fut aussi  la première SEM de l’île à engager cette démarche d’accession à la propriété avec aujourd’hui une dizaine de résidences de villas individuelles et logements collectifs.

Son patrimoine compte désormais plus de 8 000 logements  qui accueillent près de 20000 résidents.
Elle a l’ambition de construire près de 3000 logements supplémentaires pour les dix prochaines années.

Résidences Bibasse Sapotille Pistache à Sans Souci                        60 logements

Résidence MELANITIS à St Louis – 38 logements

Accompagner les Réunionnais

La SEMADER s’engage dans une véritable politique de qualité de service tant sur l’état du patrimoine que sur la relation de proximité avec ses locataires. Pour satisfaire pleinement celles et ceux qui vivent dans ses logements sociaux, la SEMADER s’appuie sur ses 6 agences de proximité, installées au cœur de ses résidences.

En relation directe avec les locataires et à leur écoute, elles les accompagnent tout au long de leur parcours résidentiel, les aidant à surmonter d’éventuelles difficultés. Elles sont ainsi au cœur de la mission d’intérêt général de notre société.  Au quotidien, ce sont plus de 60 collaborateurs de la SEMADER qui œuvrent sur le terrain et en agence pour répondre aux besoins des résidents.

id, mi, leo id vulputate, odio quis nec eget Praesent consectetur elit.